Federation Départementale des chasseurs des Alpes de Haute Provence
  • Divers
  • Mise à jour 26/11/2015 10:48:54

Divers

Fête de la chasse

Dans le parc ombragé de Saint Maime sera organisé, pour la première fois, une fête de la chasse, le 12 juin 2016.

Contact : gilbert.marpaux@yahoo.fr

Chasses traditionnelles : les manipulations de la LPO

Le Président Baudin interpelle François Hollande suite aux diverses manipulations de la LPO visant les chasses traditionnelles et régionales

Vous trouverez ci-dessous le courrier adressé le 17 septembre 2015  par le président de la Fédération nationale des chasseurs, Bernard Baudin, au président Hollande :

"Il me tient à coeur d'attirer votre attention sur une pétition qui vous sera adressée prochainement, en raison de la manipulation du citoyen sur laquelle elle repose.

Cette pétition vise nos chasses traditionnelles et régionales. Elle est organisée par la LPO via le site internet Avaaz :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Mettons_fin_au_massacre_illegal_des_oiseaux_familiers
Le texte de cette pétition est le suivant :
« Dans plusieurs régions le braconnage de petits oiseaux, pourtant protégés, se poursuit. Sous prétexte de « traditions », l'État ne fait pas respecter la loi, et se réfugie derrière une « tolérance » bien peu dissimulée pour couvrir les délinquants. Matoles, tendelles... sont autant de dispositifs illégaux utilisés par les braconniers. Loin d'être marginales ces pratiques, occasionnent des prélèvements massifs : plus de 400.000 oiseaux en sont victimes en France chaque année.Parfois même, ce braconnage de notoriété publique alimente un trafic juteux. Monsieur le Président, vous avez affirmé que vous vouliez faire de la France un pays exemplaire dans le domaine de la biodiversité. Prouvez-le par un geste simple : faites cesser ces pratiques illégales très dommageables à notre biodiversité. »

Il ne vous échappera pas l'amalgame fait dans ce texte entre le braconnage et des pratiques de chasse parfaitement légales en France (glu, matoles, tendelles...) au titre des dérogations à la Directive européenne « Oiseaux ».
De façon très choquante et mensongère, la LPO accuse l'Etat de ne pas faire respecter la loi, alors que ces pratiques sont totalement licites et parfaitement reconnues par la Commission Européenne et al jurisprudence.

Bien sûr, cette pétition cache aussi aux citoyens que les « petits oiseaux » ainsi capturés sont des espèces légalement chassables. Volontairement, les rédacteurs oublient de préciser le nombre très faible des prises et que ces chasses ne sont aucunement « dommageables pour la biodiversité ».

Si le principe et la liberté de pétition ne sont pas contestables, la pierre angulaire de la démocratie est que le citoyen soit correctement informé pour se forger une opinion. Ici, il n'est pas trop de dire qu'il est trompé, manipulé et abusé.
Pourtant si la LPO voulait vraiment s'occuper de la défense des « petits oiseaux », elle devrait se pencher en priorité sur le prélèvement annuel, par les chats domestiques, de plusieurs dizaines de millions d'espèces protégées - notamment dans les réserves volontaires de la LPO, autour des habitations.

Ne soyons pas dupes, c'est l'opposition à la dérogation demandée - hélas en vain jusqu'ici - pour la chasse à l'Ortolan qui est ici savamment occultée et plus généralement l'Art.9.1 de la Directive « Oiseaux » qui prévoit expressément ces dérogations. Ne doutons pas que la LPO utilisera sans état d'âme les résultats de cette pétition mensongère, dans les débats, à l'occasion de l'étude du projet de Loi Biodiversité (amendement sur la glu) ; ou encore dans ceux, au sein de l'Union Européenne, sur l'éventuelle fusion des Directives Nature.

Comme vous le savez, le monde de la chasse est totalement engagé au quotidien dans la défense de la biodiversité ordinaire de nos campagnes. C'est pour cette raison que nous n'accepterons pas que certaines ONG mentent ouvertement pour entretenir un fonds de commerce anti chasse, en grande partie financé par les impôts de nos concitoyens.

Dans l'espoir d'une prochaine audience de votre part, qui nous permettrait notamment d'aborder ce dossier et celui de l'apport économique considérable de la chasse à l'économie de nos régions.

Le président Bernard Baudin"

Colliers de repérage utilisant une fréquence de 155,600Mhz

L'Association des chasseurs utilisateurs de fréquence assignées (ACUFA) a diffusé un communiqué de presse reltif aux colliers de repérage utilisant une fréquence de 155,600Mhz.


Document PDFCommuniqué de presse de l'ACUFA

VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER EN LIGNE

Vous pouvez commander votre

validation en cliquant

sur l'image ci-dessous

 

Abonnez-vous

Le bulletin d'abonnement est téléchargeable dans la rubrique "Fédération-La revue fédérale"

Haut de page | Mentions légales | Plan du site | Contact